E-mobilité

Voiture électrique d’occasion: Voici les éléments essentiels à prendre en compte lors de l’achat

De plus en plus de voitures électriques d’occasion arrivent sur le marché. Cela s’accompagne d’avantages au niveau du prix mais aussi, en fonction de l’âge du véhicule, de réserves concernant la batterie. Un expert vous explique tout ce à quoi vous devez faire attention avant d’acheter et quels sont les avantages d’une voiture d’occasion AMAG.

 

La mobilité électrique prend de plus en plus d’ampleur en Suisse. De nouveaux modèles, de meilleures possibilités de recharge, un scepticisme en baisse et une croissance du marché de l’occasion témoignent du succès de ce mode de propulsion alternatif en Suisse. «Il y a trois ou quatre ans, la plupart des constructeurs ont lancé une offensive électrique, et nous le constatons à présent aussi sur le marché des véhicules d’occasion», explique Hamza Forloul, Director Used Car chez AMAG. «Nous avons désormais le modèle adapté à chaque besoin, de la citadine au SUV familial. La proportion de voitures hybrides rechargeables est également élevée.»

On trouve chez AMAG Occasions divers modèles des marques du groupe: Volkswagen, Audi, SEAT, ŠkodaCUPRAet VW Véhicules Utilitaires. Il s’agit d’un nouveau marché aux nombreuses opportunités – surtout pour les personnes qui hésitaient jusqu’à présent à passer à la voiture électrique principalement pour des raisons de coûts. «Il est plus facile de passer à l’électrique avec un modèle d’occasion moins cher», explique M. Forloul. Une VW ID.3, par exemple, vendue en septembre 2020 pour 54 000 francs, ne coûte plus que 32 800 francs d’occasion avec 26 000 kilomètres au compteur. Les petits modèles très bon marché, comme la VW e-up!, sont disponibles à partir d’environ 18 000 francs.

 

«Les modèles plus anciens ne sont pas forcément inadaptés»

D’après le service d’évaluation des voitures Eurotax, la perte de valeur d’une voiture électrique est d’environ 50% après trois ans, ce qui est représente une perte de valeur légèrement moindre que pour un véhicule à moteur thermique (56%). Pour les modèles électriques , un autre facteur vient s’ajouter à l’évolution des prix: le progrès technologique. C’est justement dans le domaine de la batterie que les choses évoluent, avec des effets positifs sur le temps de recharge et l’autonomie. Cela fait certes baisser le prix des anciens modèles, mais les rend plutôt peu attrayants. 

Des réserves que Hamza Forloul, professionnel de l’occasion, ne confirme que partiellement. «Je ne ferais pas abstraction des modèles plus anciens car, pour la plupart des voitures électriques, il s’agit de véhicules dont l’âge est de six ou sept ans. La plupart sont en très bon état. Et en ce qui concerne l’autonomie réduite de ces véhicules: en Suisse, nous parcourons en moyenne 35 kilomètres par jour. Une autonomie d’environ 250 kilomètres suffit donc largement pour une semaine.»

 

Comment savoir si la batterie est encore en bon état?

Avant d’acheter une voiture électrique d’occasion, il convient de prendre en compte certains éléments, notamment l’autonomie et l’état de la batterie. «Avant de choisir un modèle, je dois m’assurer de l’utilisation que j’envisage d’en faire», explique M. Forloul. «C’est-à-dire si je me trouve dans la fourchette des besoins d’autonomie évoqués ci-dessus et que je parcours de petits trajets entre mon domicile et mon lieu de travail. Ou alors, si je vais vraiment me déplacer beaucoup et longtemps en voiture. Dans ce cas, il vaut mieux opter pour un modèle comme un SUV ou un break.»

Un autre élément important est l’état de la batterie lithium-ion. Pour les modèles plus anciens, il est particulièrement important de savoir si la capacité est encore bonne. Cela dépend non seulement du kilométrage, mais aussi de la fréquence à laquelle la voiture électrique a été rechargée. Est-ce que je prends un risque avec une voiture d’occasion plus ancienne? 

En principe, il n’y a pas à s’inquiéter si la batterie est encore sous garantie, explique M. Forloul. En règle générale, la garantie est de huit ans ou 160 000 kilomètres. La garantie consiste à ce que la batterie présente une capacité d’au moins 70% pendant cette période. «Rares sont les voitures électriques qui ont déjà huit ans», poursuit M. Forloul. «Il s’agit tout au plus de quelques modèles hybrides ou des premières Tesla. La plupart des véhicules des marques AMAG ont quatre ans au maximum.»

Chez AMAG, un bilan de santé appelé «Health Check» est effectué par défaut, c’est-à-dire que la batterie est testée cellule par cellule au moyen d’appareils de diagnostic précis. «En règle générale, les batteries sont en bon état», indique M. Forloul. En revanche, si le bilan révèle que la capacité n’est plus suffisante, la batterie est remplacée. «Chez nous, on joue donc la carte de la sécurité», explique le spécialiste. C’est également un avantage par rapport à l’achat auprès d’un vendeur particulier. «L’acheteur doit, dans ce cas, s’occuper lui-même de tester la batterie. Et en assumer également les frais.»

 

Un contrôle de qualité approfondi en 110 points

En plus de la batterie, une attention particulière doit également être portée aux pneus d’une voiture électrique. Comme les voitures électriques accélèrent bien plus rapidement, les pneus sont plus sollicités et la bande de roulement s’use plus rapidement. Les pneus, ainsi que 109 autres points, font également l’objet d’une vérification approfondie chez AMAG dans le cadre d’un contrôle qualité complet. À la fin, chaque véhicule reçoit un certificat. Dans le cadre de son engagement de service, AMAG garantit, outre le fonctionnement irréprochable de tous les composants, qu’il s’agit d’un véhicule non accidenté et accorde une garantie supplémentaire de 12 mois (ou plus). 

En outre, les acheteurs de véhicules électriques reçoivent des conseils complets sur l’écosystème de la mobilité électrique de la part de collaborateurs formés. Cela concerne, par exemple, une infrastructure de recharge Helion à domicile. «Nous voulons offrir plus que l’ordinaire», résume Hamza Forloul. «Nous allons en quelque sorte plus loin pour proposer à nos clients un pack complet sans soucis. C’est particulièrement apprécié dans le secteur des occasions.» 

Et bien sûr, il est également possible de faire un essai routier avec les véhicules d’occasion. «Je le recommande vivement aux personnes qui achètent leur tout premier véhicule électrique», déclare M. Forloul. D’autant plus que l’offre va encore s’élargir considérablement dans un avenir proche. L’expert estime qu’une voiture d’occasion sur cinq sera équipée d’un moteur électrique dans les cinq prochaines années.

 

Course d'essai avec une voiture électrique

Découvrez nos véhicules électriques et hybrides

Mehr zum Thema

À lire aussi

Accéder à
Prendre rendez-vous Essai sur route Vendre une voiture

Services

Fermer