Walter Haefner, le fondateur d‘AMAG

Tout le monde connaît AMAG, mais on ne sait pas grand-chose de son fondateur. Milliardaire et self-made-man, bienfaiteur et icône des affaires, Walter Haefner a plusieurs visages. 

Walter Haefner naît le 13 septembre 1910.
À l’époque, la Suisse compte 2276 voitures immatriculées; à titre de comparaison, ce chiffre atteint 5,6 millions en 2012, au moment de son décès. Dès le début de sa vie professionnelle, Walter Haefner prend conscience que la mobilité automobile va bien au-delà de la simple vente de voitures. Ainsi, pour lui, son entreprise est investie d’une responsabilité sociale à l’égard de l’environnement, du client et de son personnel. Dès 1962, son AMAG organisait un jardin d’enfants mobile. Plus tard, dans le cadre d’une opération spéciale, il offre à chaque acheteur de voiture un abonnement de train demi-tarif.

Walter Haefner ne connaissait pas l’immobilisme, sur le plan professionnel comme dans sa vie privée. Outre AMAG, il rend possible la création d’une société de logiciels et fonde plusieurs autres entreprises. Il a 50 ans lorsqu’il sort vainqueur pour la première fois d’un concours hippique; il ouvrira ensuite un haras en Irlande pour y élever des chevaux. À 76 ans, il décide d’apprendre à jouer du piano. Il se rendra régulièrement au bureau, jusqu’à la fin de sa vie. Cette œuvre de toute une vie se lit comme un voyage à travers le siècle de la mobilité; c’est une histoire émouvante au vrai sens du terme.

Un pionnier

Le visionnaire

Un homme aux multiples facettes

L'éleveur de chevaux

Le bienfaiteur et donateur